Le tambour chamanique, arc d’alliance entre les mondes

« Le roulement des tambours, semblable au tonnerre du ciel, marque la voix de la Divinité ; il est, par sa nature et par son origine sacrée, un « souvenir de Dieu », une invocation du Pouvoir à la fois créateur et destructeur, donc aussi libérateur, dans laquelle l’art humain canalise la manifestation divine, et à laquelle l’homme participe également par la danse ; il y participe ainsi « de tout son être », afin de recouvrer la fluidité céleste à travers les « vibrations analogiques » entre la matière et l’Esprit. Le tambour est l’autel, le roulement marque la descente du Dieu, la danse la montée de l’homme. » – Frithjof Schuon Lire la suite