Le psyllium, l’allié de vos intestins

Le psyllium Kezako ?

Le plantain blondLe psyllium est une petite plante, plutôt anodine au premier abord, qui ressemble au plantain que l’on trouve dans les champs par chez nous en France. Frère du plantain de l’hexagone, celui-ci est issu de l’Inde et du Pakistan où il pousse naturellement. Dans ces contrées, ses propriétés et son efficacité concernant la zone intestinale sont bien connues !

Le mucilage, fibre végétale la plus efficace, est la partie de la plante utilisée pour réguler et nettoyer nos viscères. Cette fibre très hydrophile gonfle au contact de l’eau et forme une masse gélatineuse lubrifiant sur son passage les parois intestinales. Elle agit telle une éponge, s’imprégnant des déchets, des toxines, des métaux lourds… rien que ça !

Pourquoi avoir recours au Psyllium ?

Notre flore intestinale est malmenée par la vie que nous menons actuellement qui est, faut-il le encore le préciser, peu physiologique : rythme de vie intensif, hyperstimulation de toute part, nourriture délétère, vie citadine, peu d’exposition aux éléments naturels pour bon nombre d’entre nous, sédentarité jusqu’au-boutiste, effondrement de l’exercice physique… Nous courrons sans cesse après le temps et, il est rare de le prendre pour soi… ce temps. Cet état latent de stress permanent nous acidifie insidieusement et surement !!

Utilisation du psyllium blondLe psyllium bien évidemment ne résout pas toute l’équation, mais couplé au recadrage de certains principes d’hygiène de vie, il peut faire des merveilles. Le volet alimentaire joue un rôle capital dans le fonctionnement de notre organisme. Actuellement, notre alimentation est déséquilibrée, dévitalisée car le plus souvent cuite et recuite. Elle se retrouve dépourvue d’enzymes, de vitamines, moins de fibre, moins de chlorophylle, contenue dans les légumes verts crus… sans parler des additifs alimentaires et autres cochonneries… En résumé, nos intestins s’engluent au fur et à mesure.

C’est là qu’intervient le psyllium pour faire le ménage, de façon habile et non irritante pour les parois intestinales. Un balayage viscéral des plus bénéfiques !

Voici succinctement une liste des diverses manifestations pour lesquelles le psyllium blond est utilisé avec succès :

  • Constipation : le psyllium est considéré comme un laxatif de lest, cela signifie que les substances mucilagineuses qu’il contient absorbent l’eau des aliments. Dans les intestins, elles forment alors un « gel » qui augmente le poids des selles, améliore leur consistance et accélère leur transit.
  • Diverticulose/diverticulite
  • Cholestérol élevé (hypercholestérolémie)
  • Côlon irritable : les fibres solubles du psyllium, peuvent jouer un rôle important dans la prévention et le traitement des maladies inflammatoires des intestins en modifiant la composition de la flore intestinale. Par cette action, elles créent des conditions bénéfiques pour l’intestin et agissent tels des prébiotiques.
  • Diabète de type 2 (non insulino-dépendant)
  • Athérosclérose et donc, toutes maladies cardiovasculaires
  • Selles semi-liquides, diarrhée
  • Dysenterie
  • Hémorroïdes
  • Triglycéridémie
  • Rectocolite hémorragique (pour maintenir la rémission)
  • Maladie de Parkinson (pour la constipation)
  • Perte de poids et obésité

Pour qui et quelle posologie ?

Pour tous sans restriction ! Aucun additif d’aucune sorte, totalement dépourvu de gluten, le psyllium n’est pas non plus un médicament, ni un complément alimentaire ni un aliment.  En effet, il n’est même pas absorbé par le corps, c’est une simple plante inoffensive !

La posologie est très simple : au départ 1 cuillère à café par jour pendant 3 jours, continuer ensuite 3 jours à raison de 2 prises par jour, puis 3 jours plus tard poursuivre à raison de 3 prises par jour. Ensuite, même progression mais avec une cuillère à soupe cette fois-ci.

Une fois cette « montée » effectuée, continuer à prendre 1 ou 2 cuillère à soupe par jour en entretien. Aucune accoutumance et aucune surdose possible! On peut continuer toute l’année cette supplémentation utile pour nos intestins.

Il faut savoir tout de même que plusieurs mois généralement sont nécessaires pour désengluer nos viscères… Tout en maintenant en parallèle une hygiène de vie, une hygiène physique ainsi qu’une hygiène alimentaire bien entendu… Tous ces « efforts » dans le but pour maximiser les résultats souhaités. L’usage du psyllium est donc prévu pour un cycle moyen à long terme.

Le psyllium se boit dilué rapidement dans un grand verre d’eau ou de jus. Ensuite, boire suffisamment pour bien entraîner le psyllium vers l’estomac.

Contre-indications

  • Sténose intestinale ou œsophagienne, ou tout autre type d’obstruction gastro-intestinale réelle ou présumée.
  • Difficultés à avaler.
  • Présence d’un fécalome (masse volumineuse constituée par des selles dures qui ne peuvent être évacuées)
  • Nausées, vomissements, fièvre ou douleur abdominale.
  • Sang dans les selles dont la présence n’a pas été diagnostiquée et expliquée.

Posologie du psyllium

Important

Les informations contenues dans ce blog ne sauraient se substituer à un avis ou à un traitement médical. Ces pratiques sont complémentaires à la médecine conventionnelle et ne doivent jamais s’y substituer. Ne jamais abandonner son traitement médical en cours sans l’avis de son médecin traitant.

Tagués avec : , ,
Publié dans Santé au naturel
2 commentaires pour “Le psyllium, l’allié de vos intestins
  1. Evelyne dit :

    Bonjour Erwan,
    Est il possible de récolter soi même du psyllium ?
    Merci

  2. admin dit :

    Bonjour Evelyne,
    Je n’en ai aucune idée mais si vous testez, tenez moi informé du résultat, je serai intéressé par votre retour !
    Erwan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*